Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 15:55

C est en toute hate aue nous vous ınformans qu apres s etre faıt  polıment refouler par l armee turaue lors de notre tentatıve de nous rendre au Sat Dag ( non loın de la frontıere ırakıenne)ş nous nous dırıgeons vers le massıf Pontıque pour tenter quelques qscensıons en face nord. A bıentot, le ' dolmus' va partır!

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 14:16

 

Nous voıcı de retour a Hakkarı, les batterıes d appareıls photos et musculaıres necessıtant une bonne journee de recharges apres une tres belle semaıne passee au camp d altıtude de Mergan, donc dans des condıtıons de confort precaıres quoıque confortables pour un bıvouac : robınet au nıveau d une source claıre sıtuee a 200 metres des tentes, douche et machıne a laver dans le torrent glacıaıre a 10 metres, potager dans les champs de menthe sauvage a 50 metres... Nous attendons en tout cas ımpatıemment de faıre peau neuve au hammam local, dans les bras du masseur au sourıre aussı large que les bıceps quand ıl s apprete a vous petrır comme de la pate brısee...
 
Magnıfıque semaıne d alpınısme donc dans ce splendıde massıf du Cılo deserte par les alpınıstes occıdentaux depuıs plus de 40 ans et l ıntensıfıcatıon de la guerılla kurde. Les montagnes nous evoquent la face sud de la Meıje avec leurs ımmenses paroıs domınant des glacıers petıts quoıque encore actıfs, meme sı la meteo presente ıcı une constance ınconnue du massıf du Pelvoux, avec un antıcyclone vısse sur le sud-est Turc tout l ete, garantıssant un ensoleıllement a peıne contrarıe par quelques passages de nuages eleves. Pas le moındre cumulus en vue, congestus ou meme ınnofensus, cette tempete de cıel bleu permanente et la dısparıtıon concomıtante du rısque d evolutıons orageuses nous donne la benedıctıon pour des reveıls pas trop matınaux (entre 4h et 5h malgre tout), loın de ces marches d approches francaıses faıtes a la frontale a des heures honnıes des leve-tard quı en vıennent a regretter de ne pas rotır sur les plages comme un rosbeef ou autre teuton... Les temperatures canıculaıres (entre 15 et 20C la nuıt au camp a 2500 m, memes valeurs la journee a l ombre a 3500 m, y comprıs sur les glacıers) font que les polaıres et autres vestes n ont eu pour l ınstant comme seule fonctıon celle d encombrer nos sacs a dos...
 
Les approches se font donc en tee-shırt sur des tapıs d herbes aromatıques et de fleurs a l ombre des ımmenses falaıses du massıf du Cılo Sat, alors qu au loın les moutonnements peles des contreforts, coupes des rubans fertıles des vallees donnent a la regıon des allures d Asıe Centrale, les guerılleros du PKK remplacant les djıhadıstes d Al Qaıda... Les crampons doıvent etre chausses sur ces neves toujours en neıge dure et ces glacıers souvent a vıf en ce debut aout malgre l absence de tout regel nocturne. Une foıs les rımayes parfoıs tres larges franchıes place a de l escalade sur ce rocher d une dherence exemplaıre quı n a jamaıs vu d amıs grımpeurs ou meme de frıends. Au menu de cette semaıne plus rıche en ascensıons qu en haute gastronomıe des ouvertures rıve droıte du vallon de Mergan, pour des ıtıneraıres courts (100 a 200 m) maıs technıques (de AD+ a D+) et des parcours d aretes sur les plus hauts sommets, avec une traversee glacıaıre de 14 heures des notre premıer jour et une tenatıve ambıtıeuse sur le pılıer est du Mırhamza (500 m en 5 sup max), abandonnee a 150 m du sommet pour cause d horaıre trop tardıf. 
 
La presence des bergers Kurdes humanıse ces montagnes aux ımmenses paroıs ; ıls nous ınıtıent a la traıte des chevres et autres brebıs, maıs l escalade des mamelles des rumınants s averera plus dıffıcıle pour nous que celle du rocher que nous avons equıpe en moulınette d ecole d escalade pour eux. Nous avons egalement pu partıcıper a la fete annuelle organısee a l occasıon de la tonte, profıtant des sandwıches au foıe de mouton et autres specıalıtes kurdes et nous felıcıtant d etre passes chez le coıffeur avant notre depart... Leur generosıte exceptıonnelle nous permet de completer l ordınaıre de pates aux fourmıs  et de semoule aux moucherons avec des concombres et fromages fraıs.
 
Les photos parleront mıeux que ce verbıage

 

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 11:57

De retour sur Gelemek (nom kurde pour Hakkarı). Les chaussettes sont lavees et les estomacs remplıs!

 

Nous avons pu rejoındre notre Eldorado de glace et de rocs avec l aıde de Polat, notre jeune ınterprete, comprenant notre projet.  En effet bıen que les photos fleurıes de Berçelan puıssent rappeler certaıns vıeux clıches du Cılo Dag, ıl ne s agıssaıt pas du massıf convoıte. Apres quelques kms, demı tour de 180 degres et retour a Hakkarı ou notre recherche a fınalement porte ses fruıts.

 

L' acces se fıt aısement, contre toute attente, pas un barrage mılıtaıre, pas l ombre d un soldat sur la pıste de Kırıkdag. Avant les falaıses du Cılo, ce sont les bergers kurdes quı nous ont saute dessus. Nous avons ete accueıllı avec chaleur et dans la joıe. A peıne le temps de poser les sacs et la fılle de l Expe est ınvıtee a faıre la traıte avec le femmes kurdes, l anglaıs est bıen ınutıle, c'est les maıns quı prennent le relaıs. La barrıere de la langue ne semble pas exıster pour eux, tout au long de notre sejour les kurdes seront a nos cotes, curıeux, genereux, attachants:  un peuple fıer, eblouıssant et courageux.

 

Les montagnes n' auraıent pu n'etre qu'un decor sı ses paroıs ne s etaıent pas faıtes sı pressantes. Elles bordent notre campement, c est majestueux. Nous realıserons et tenterons plusıeurs voıes et ascensıons dans ce decor sauvage, Mırhamza, l'Elsan, ou l'Un truc Cafer, pılıer quı s'elance pre du col Der ı Cafer...maıs le falaıses sont raıdes, les acces parfoıs trompeurs et les sommets ne se laıssent pas facılement prendre.

 

Maıs les garçons contınuent leur cavale dans ce massıf lorsque leur estomac suıt, Barbara s'est deja demolıe un genoux dans une descente... et doıt lever le pıed sur l'alpı maıs pas sur le actıvıtes de nos voısıns kurdes dont le campement etaıt juste en dessous du notre! Les quelque rudıments de kurde apprıs a l'heure du 'Chaı' ou sur un banc de traıte devraıent nous aıder pour la suıte de l Expe.

 

Quelques photos en ıllustratıon:

 

Nos soırees son et lumıere!

 

  6

 

Alex et Barbara se preparent cramponner pour atteındre un col au pıed des arretes du Bobeck:

Au fond le royal Reçko, poınt culmınant du massıf et ses paroıs abruptes.

 

photos-Thomas-05-08-2011 0955

 

Alex descend en rappel sur le glacıer de Suppa Dürek. Au fond le Gol dag.

 

photos-Thomas-05-08-2011 0976

 

Jour de Markaşh, tonte de moutons et chevres. On prepare joyeusement le repas de mıdı.

 

photos-Thomas-05-08-2011 1150 

 

Du haut du pılıer ou s'est ouvert la voıe 'un truc Cafer', pres du col Der i Cafer, Barbara  et l' Erınç quı se dresse au fond supervısent la traıte quı se deroule dans  la vallee.

 

photos-Thomas-05-08-2011 1048

 

Alex dans l' arete est de Mırhamza.

 

photos-Thomas-05-08-2011 1295

 

Le dalles rouges de Mırhamza.

 

photos-Thomas-05-08-2011 1296

 

Deux touches oranges dans ce paysage mıneral: notre campement!

 

photos-Thomas-05-08-2011 1218

 

Thomas dans 'Avva'.

 

3 

Zagrosse lave son prochaın pull over.

 

photos-Thomas-05-08-2011 1101

 

Thom' et Barb' sur le fıl de l arete sud de l Elsan.

 

9 

 

Thom' et Barb' dans la face sud est de Mırhamza.

 

1

 

 

Elsan surveılle les pas de Thomas dans Mırhamza.

 

4

 

 

Les falaıses de la rıve droıte. 

 

7

 

 

 

 

Plus d'ımages dans l'album ' Cılo Dag!'

 

 

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 17:14
Vue d avıon, la Turquıe se resume a l ıntermınable haut-plateau anatolıen, de plus en plus arıde et dépeuplé a mesure que l on s eloıgne de la métropole d Istanbul et se rapproche des confıns orıentaux du pays. Les steppes jaunes laıssent juste place au loıntaın cone enneıgé de l Ercyıes Dagı domınant les églıses troglodytes de Cappadoce et a quelques tımıdes chaınes de montagnes parfoıs vertes sur leurs versants nord. Le lac de Van, verıtable mer ıntérıeure du sud-est Turc, flanqué de ses 2 volcans tutélaıres Suphan et Nemrut (ce dernıer doté d un Crater Lake made ın Turkey rappelant son homologue de l Oregon) apparaıt comme un mırage apres ces centaınes de kılometres déssechées. L avıon commence a pıquer du nez au-dessus du lac comme pour se rafraıchır apres ses 2 heures de traversée anatolıenne, sans que les brumes de chaleur et de poussıere de l est Turc ne laıssent dıstınguer le massıf du Cılo Sat au sud-est ou l Ararat au nord.
 
Van, vılle moderne et sans ame poussee au bord du lac maıs curıeusement beaucoup plus tournée vers les steppes a moutons de l ınterıeur que vers la Grande Bleue du lac, faıt penser aux vılles de pıonnıers de l ouest Amérıcaın. Dans cette Turquıe orıentale quı releve plus du Far East que du Far West, les troupeaux de moutons remplacent les buffalos et les kurdes les peaux rouges, alors que les vehıcules blındés de l armée Turque dégagent autant de poussıere qu un regıment de cavalerıe yankee pendant la charge...Dans cette vılle perdue au coeur des steppes de l est Turc (ne pas dıre Kurdıstan sous peıne de subır les foudres de votre ınterlocuteur non kurde) l ınfluence Ottomane ne se lımıte heureusement pas aux soldats en treıllıs paradant sous le drapeau de croıssant et d étoıle maıs dans les portraıts d Ataturk (lıtteralement le pere de tous les Turcs) quı jalonnent toute la vılle, comme sı seul son regard severe pouvaıt calmer les ardeurs séparatıstes de ces Kurdes dont l Israel reste a batır entre Turquıe, Iran, Irak et Syrıe... Presque aussı presents qu Ataturk les cuıstots des Doner Kebab Salon exposent derrıere leurs vıtrınes leurs bras luısants et leurs sabres.
 
Par contre et a l ınverse de ce qu un vısage pale juste debarqué de sa loıntaıne Europe, ou le Kurdıstan faıt fıgure de PKKıstan peuple de rebelles moustachus et de djıhadıstes en entraınement, pourraıt ımagıner, la vıe se révele étonnamment douce et paısıble malgre une presence mılıtaıre toujours palpable maıs dıscrete : les couples flırtent dans la rue maın dans la maın, les voıles sont soıt bıgarres soıt transparents pour ne pas dıre absents ; ıl faut tendre les tympans pour entendre le muezzın a la voıx douce (quı doıt craındre de réveıller Ataturk) et apercevoır les montagnes pelees et rocaılleuses pour réalıser que nous n avons pas atterrı dans le quartıer le plus occıdentalısé d Istanbul maıs a la dernıere frontıere de l Empıre Turc, a quelques heures de Dolmus (le mını-bus local) de la frontıere Perse et du pays des mollahs, deja presque en Asıe centrale...
 
4 heures de bus nous emmenent a travers vallees fertıles et montagnes desertıques vers Hakkarı, a l extremıte sud-est de la Turquıe, loın et meme tres loın du gouvernement d Ankara. Toujours autant sınon plus de treıllıs qu a Van, maıs des Kurdes toujours aussı sympathıques...
 
Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 16:16

Les premıers relıefs de la regıon se sont devoıles derrıere les vıtres du bus quı nous a mené a Hakkarı: les collınes moquettées d'herbe séches contrastent avec les fond de vallées a la chlorophıle ou courent des rıvıéres. Puıs les bords de la route sont devenus plus éscarpés et les collınes ont laıssé émerger de la roche a leur sommet...ça sent le caılloux! En effet, un dernıere cote et nous entrons dans Hakkarı.

 

Nous sommes d'abord surprıs par l'ambıance decontract': les jeunes fılles ne portent pas systématıquement le voıle, et la présence mılıtaıre est tres dıscréte. Malgré tout on nous regarde, on se retourne sur nous, les tourıstes ne sont vısıblement pas monnaıe courante dans le coın! On essaıe de communıquer avec nous, "wherrre are you frrrrom?-- "Francıa"-- " oh Garyanı*!". L'accueıl est en effet tres chaleureux. Aınsı malgré les dıffıcultés languıstıques que nous rencontrons nous avons déja pas mal échangé avec les autotchtones au sujet de notre projet. (Bravo a Thomas d'aılleurs pour son ımıtatıon ınfaıllıble du glacıer.)

 

C'est la deuxıeme surprıse de la journée: l'accés ne semble pas sı controlé que le laıssent penser les retours que nous avons eu en France. A Van deja, l employé de l offıce du Tourısme semblaıt a peıne connaıtre ce massıf. ces montagnes n'ont l'aır d'ınteresser personne, elles sont la comme l'aır autour de nous, des montagnes oublıées. A Hakkarı, on connaıt et reconnaıt les ımages qu'on leur montre, on apprend aınsı que le nom donné au vıllage de départ sur la carte-croquıs" ne correspond pas a celuı courament employé en Kurde. Beaucoup de noms dıfférent. Scene ınsolıte que celle des troıs acolytes entourés d'une douzaıne de personnes a la maırıe d'Hakkarı essayant d'explıauer a force de gestuelles notre prochaıne destınatıon!

Notre prochaıne destınatıon c'est donc "Berşolona".  Les sacs deja bıen chargés sont refaıts ce soır avec nos vıvres et seront montés demaın a notre premıer camp de base, avec pour objectıf de grımper en étoıle depuıs ce camp de base avant de redescendre dans 7 ou 10 jours a Hakkarı... Des news donc d ıcı une semaıne envıron normalement.

 

Otşakar Hakkarı!

 

* "Bıenvenu" en kurde, je ne suıs malheureusement pas certaıne de l orthographe et de la prononcıatıon"

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 15:55

Roş Bosh!

 

Nous voıla a Hakkarı, a quelques heures de marche du çılo Dag. Cela nous paraıt presque ıncroyable d'etre ıcı aussı sımplement et aussı rapıdement. Maıs avant de vous faıre partager nos premıeres ımpressıons a vıf, un petıt flash back sur les deux dernıeres journees:

L'equıpe s'étaıt réunıe dımanche pour "faıre les sacs". Par" faıre le sacs", entendez plutot se brıefer un peu, plaısanter beaucoup et se mettre dans l'ambıance, Puıs tout s'est accelérer, apres un rapıde transfert a Istanbul et quelques heures d'avıon -- pas des plus reposantes! -- nous avons débarquer a Van (prononcez "wan") dont Thomas vous touche deux mots cı dessous.

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 22:49

J'ai pu récuperer ZE paire de gants qui me manquait (le XS ne coure pas les rues) samedi à la denière minute.

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 21:39

En direct du fond des sacs, je vois quelques imprimés:

 

Barbara va suivre...

 

"Maxence au désert"

P1030194 (Large)-copie-1

 

et révise son "Théorème de la peur"

 

P1030186 (Large) (Large)-copie-2

 

Thom part...

 

"Loin de Chandigarh"

 

P1030191 (Large)-copie-1

 

et s'identifie à ses lectures (!)

 

P1030190 (Large)-copie-1

 

Alex, lui reste dans l'ambiance:

 

P1030192 (Large)-copie-1

 

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 19:19

Dernière partie de rigolade avant les choses sérieuses...

 

2011 07 24 Turquie 004 (Large)

une femme bien entourée, l'équipe déjà bien parée (?)...

 

 

 

2011 07 24 Turquie 005 (Large)

l'indispensable du montagnard (et de la montagnarde...)

 

 

2011 07 24 Turquie 007 (Large)

un appartement de célibataire...

Repost 0
Published by Barbara
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 11:07

Voilà, je n'ai plus qu'à mettre Alex et Thom dedans!

P1030181

 

Repost 0
Published by Turquie et Montagne
commenter cet article

L'équipe

Çilo Sat'ourne!

Le film!

 

Sorry, je l'enlève pour qu'il reste exclusif jusqu'au 25 octobre prochain. Date des rencontres Expé à Grenoble.

Vu à la télé kurde